La Téhima

La TÉHIMA (méditation en mouvements), est un ensemble de 22 chorégraphies dont les mouvements sont liées à la dynamique énergétique de la lettre et à sa calligraphie.

Les fondateurs, Tina Bosi et Frank Lalou, propose une approche globale à la fois corporelle, spirituelle et symbolique, par un regard croisé sur les 22 lettres hebraiques.

La TÉHIMA stimule par des mouvements en spirale le glissement des tissus corporels qui sont le contenant de chaque organe, de chaque muscle et de chaque glande.
Le mouvement de chaque lettre travaille sur l’ancrage, sur l’allongement et la respiration des tissus en donnant une intention, dans la partie du corps que symbolise la lettre.
Ainsi, la conscience est à l’intérieur du corps pour se déployer vers l’extérieur.

Lorsque les contenants (muscles, os, ligaments, membranes) s’allongent et se détendent, les contenus (organes et glandes) retrouvent un mouvement physiologique et un bon fonctionnement.
L’organisme réagit comme un tout et pour l’ensemble des activités corporelles, c’est la moëlle épinière qui joue un rôle central de connexion.
Chaque lettre correspond aussi à une vertèbre. La TÉHIMA stimule chaque partie de la colonne vertébrale et agit sur les muscles profonds du rachis.

Les points d’appuis de cette gestuelle, la position des membres et le travail de la cage thoracique stimulent toute la charpente osseuse.
L’étirement de chaque geste de la TÉHIMA s’accompagne d’un mouvement respiratoire ciblant la zone dans laquelle s’inscrit la partie anatomique de la lettre. Pas un espace n’oublie de respirer.

En exprimant par le corps les qualités psychiques de chaque lettre, la TÉHIMA travaille sur l’ensemble de ces chaînes musculaires et réajuste le schéma corporel.
Ce rapport conscient du corps dans l’espace donne l’occasion de réfléchir sur cet équilibre psychique du don et de la réception.

 

Ma Formation
2013-2015
Enseignante en Téhima
Ecole Tina Bossi, Paris